Sensual and more…

On est lundi…Dure la journée. Je viens d’arriver au boulot après une nuit quasi blanche. Il faut dire qu’hier, j’ai passé ma soirée sur tinder. J’ai d’ailleurs rencontré Silas.  On a tout de suite matché. Bon feeling, il m’a fait rire. On a discuté de 20h à 1h du matin. Je n’ai même pas vu le temps passer tellement la conversation était fluide, un coup sensuelle, en partie sexuelle et quelques fois neutre. On s ‘est découvert pas mal de similitudes et beaucoup de complicité.  Vers 1h30, il propose qu’on aille au delà de l’écran et qu’on se voie. Hors de question de l’emmener chez moi, je ne le connais pas et surtout n ‘est ce pas un peu trop rapide? Je sais que si il me plait j’aurai du mal à résister… Je n’ai pas particulièrement l’habitude des coups d’un soir. Enfin… ça a du m’arriver une fois… Vu que j’habite à bastille, je lui propose qu’on se voie dans mon quartier. Après tout côté bars, on n’a que l’embarras du choix. Il m’a l’air ok. Rendez vous pris. Je passe à la douche très rapidement un petit coup de maquillage, je descends et rendez vous dans le bar juste en bas de ma rue.

Je le retrouve, on se voit, on se sourit , comme si on se connaissait déjà depuis des mois. On se pose. On discute et pour le coup aucun blanc dans la conversation. Quelques mots glissés par ci par là; son regard m’intimide. Je me sens nue. Il parle je me lèche et me mords les lèvres comme une envie de lui bouffer les siennes, mais je n’ose pas… je sens que je lui plais, je sens qu’il a envie de moi mais qu’il a juste assez de réserve pour ne pas gâcher le moment plein de sensualité… Il est comme  moi à la fois discret mais cochon…

Au bout de quelques temps, je regarde ma montre, il est 4h45.  Non mais sérieux, demain c’est lundi , on travaille demain. Lui est en Rtt..  Il faut vraiment qu’on y aille. Il me raccompagne en bas de chez moi et avant de partir, m ‘attire vers lui sans que je ne m’y attende et m’embrasse assez sauvagement. Nos lèvres se mélangent, se sucent se mordillent, se lèchent….

Je ne m’y attendais pas. Je suis toute émoustillée. Nos lèvres s’emboîtent parfaitement.  Il embrasse bien.  Il dégage quelque chose de sexuel c’est fou! J’ai envie de lui, j’ai envie de le faire monter mais je me retiens. Il s’éloigne de moi, reprend mon visage dans ses mains et m’embrasse encore, avant de s’éloigner en me laissant la au pas de ma porte. Je le regarde partir.. ma tension sexuelle est à son paroxisme. c’est fou ce qu’il embrasse bien. Il a réveillé mes envies et tous mes sens. Je monte chez moi, je passe sous la douche je devisse le jet d’eau de la pompe que je dirige vers mon clitoris et je jouis très rapidement en pensant à lui …. c’est  fort  j’explose et je hurle sous la douche.. tellement  fort que je me sens épuisée.  Il me reste quelques heures de sommeil.  Je m’écroule sous la couette toute nue, sans envie de me rhabiller .

Bref nous voici lundi, la matinée est plutôt vite passée. Juste après le dej, J’ai reçu un SMS de Silas pour me dire bonjour. C’est plutôt sympa de sa part.. quelques mots échangés je lui dis

« écoute j’ai un aveu à te faire… hier j’étais à deux doigts de te faire monter chez moi…

Il me répond  » Ah oui ben je n’aurais pas dit non, ou alors je t’aurais dit non pour te torturer et me faire désirer … je t’inspire quoi Sarah? Si j’étais monté il se serait passé quoi?

Moi » Tu me plais je pense, et tu m’excites à la fois… si  t’étais monté j’aurais fait de toi mon dessert.

Silas: haha C’est plaisant de savoir que je t’inspire autant de choses. Ton dessert rien que ça  je veux bien être  ton dessert quand tu veux..Hier rien que te voir  m’a perturbé , ça m’a même rendu  tout dur de t’embrasser.

Moi: Et moi donc… mon esprit s ‘est évadé, j’avais juste envie de serrer la boule qui semblait se former sur ton jean.

Silas: « Tu as envie de moi » ?

Moi: « Oui, de ouf « 

Silas: « T’aurais envie que je te prenne comment ?debout ou en levrette , toi sur moi , moi sur toi …. »

Moi: » Je te vois me prendre en levrette »

Silas : « Ok je t’aurais mis les mains sur les fesses, les cambrer, les attirer vers moi, me frotter contre tes fesses, te donner une fessée puis une autre en te demandant si t’aimes. Te prendre délicatement par les cheveux, ramener ta tête vers l’arrière en te demandant de me fixer. Ça t ‘exciterait ?

Moi « Oui j’aimerais. Je suis au travail, j’ai du mal à me concentrer, je n’arrête pas de serrer mes cuisses et de me contracter tellement la sensation est intenable, l ‘excitation monte de plus en plus.

Silas: Hum si j’étais à ton travail, on se serait éclipsés, je t’aurais discrètement glissé un doigt dans ta fente, juste pour voir si elle est humide. Lol, si tu veux je t’embauche comme secrétaire particulière et on pourra s’envoyer en l’air pendant des réunions très privées

Moi: » LOL  t’es bête mais j’aime ta façon de décrire les choses »

Silas: « Tu aimerais que je te fasse l’amour comment ? « 

Moi: Aussi sauvagement que tendrement, j’adore jouer et là tu m’excites vachement.

Silas: « Hum tu m’as l’air demandeuse, je sens que tu es capable de m’encaisser et je suis tout dur encore rien que d’y penser. J’aime savoir que tu es au bureau en pensant à moi. Caresse toi sous la table

Moi: « Tu es fou? Je suis en open space. J’aurais aimé que tu sois là pour me toucher …

Silas: « Dis moi tu es humide ? Passe discretement la main sur ton sexe »

Moi: « Non je ne peux pas là »

Silas: « Vas dans une salle de réunion et fais le stp  j’ai trop envie de toi, je ne suis pas à côté mais fais le s’il te plait »

Je me lève je prétexte un call et je vais m’enfermer en salle de réunion. Je prends mon téléphone et là je tombe sur une photo de son sexe. Dans la foulée mon portable sonne …..j’entends sa voix, elle est douce et chaude à la fois, aussi chaude qu’hier

Il me dit « Tu l’as vue ma queue? elle te plait ? « 

Moi:  » Carrement oui, elle a une bonne taille, je sens que tu me remplirais bien

Silas: « Qu’est ce que tu portes Sarah »

Je porte une robe moulante noire avec des boutons devant au niveau de poitrine, les boutons ont même tendance à sauter tellement ma poitrine est opulente…. mes tetons pointent

Silas: « Imagine moi entrain de soulever ta robe, je te caresserai le clitoris avec mes doigts. Puis je glisserais ma queue entre tes cuisses serrées. Écarte les cuisses, glisse une main à travers ton collant et ta culotte et passe la sur ton clito.

Je le fais, je suis tellement humide que j’en ai sur les cuisses. « J’ai envie de te sentir » .

Silas: Déboutonne ton haut et caresse toi les seins, tu es belle, tu as un corps qui me fait rêver, tu es bandante, ta grosse poitrine, ta cambrure, tes fesses, j’aime tout chez toi et j’ai envie de toi. continue de te caresser et dis moi ce dont tu as envie.

Sa voix se faisait de plus en plus sensuelle, je pouvais sentir sa respiration, imaginer tout ce qu’il pourrait me faire si je l’avais là en face de moi….

Moi: « C’est de toi que j’ai envie Silas, juste de toi. Personne d’autre. je me caresse en pensant à toi, à ton sexe à tes mains sur mon corps. J’ai joui sous la douche en pensant à toi hier soir et  J’ai envie que tu me prennes sur le bureau, que tu m ‘écartes les cuisses et que tu enfouisses ta tête dans mon entrejambe. Je veux que tu me fasses jouir plusieurs  fois.

Silas: Tu me donnes chaud, ta voix est trop sex. J’ai envie de te baiser ou te faire l’amour peu importe mais j’ai envie de toi. Je me caresse, je sens que je vais jouir avec l’image que je me fais de toi la tout de suite

Moi: J’ai envie que tu me baises Silas. Je n’ai pas envie que tu te branles, je veux de toi aujourd’hui et Je veux que tu jouisses sur mes fesses.

Silas: Je jouis où tu veux . Tu veux qu’on se voie ce soir ? Je n’ai pas envie de me toucher, je veux te toucher. Je veux être en toi ce soir. Je ne me touche pas mais toi touche toi. Ne tarrete pas jusqu’à ce que tu jouisses. Pense à moi, mes caresses sur ton corps mon sexe en toi… pense à moi. La façon dont je te pentrerai, mon sexe en toi, mes couilles contre ton clitoris. continue de te caresser de plus en plus fort .. vas y … tu vas me sentir, je vais te faire jouir tellement que tu en redemanderas… je te ferai jouir avec ma langue mes doigts mon sexe.. vas y je veux t’entendre jouir lâche toi

C’est trop je me caresse, jy pense de plus en plus j’ai hâte de le voir… mon imagination  est sans limites. Je gémis, jaime l’entendre me parler, stimuler ses sens, me faire fantasmer… je me caresse je jouis en silence je laisse échapper un cri en salle de reunion, mes collègues à côté…

Il m’entend et me dit..

« Avec tes airs  de princesse tu es une vraie cochonne en fait… » J’adore

Moi de repondre.  Oh que oui…

Alors on se voit se soir? Me dit il.. vu que j’ai la bite à l’air et que c’est  de ta faute.  Tu penses pouvoir faire quelque chose?

Moi: On verra si t’es sage..

Silas:  Tu merites des fessées toi… on verra ce soir…  Allez va bosser…  à ce soir princesse…

Quant à moi, je me remets de mes émotions et je retourne à mon bureau la culotte trempée, mon sexe en feu comme une envie de jouir encore en attendant ce soir …

Autant vous  dire que mes pensees n’étaient pas très saines tout au long de l’aprem  à  l’idée de mon rendez vous ce soir avec Silas.

A suivre…

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :